Tests champagnes pour les fêtes : quelques précisions s’imposent !

Les Belges sont amateurs de bulles… et de bonnes affaires ! Chaque année au moment des fêtes, ils suivent donc avec intérêt les tests de champagnes publiés dans les journaux et les magazines conso. Attention toutefois, ces comparatifs ne vous disent pas tout ! En bullant vous aide à lire entre les lignes et les bulles…

Comparaison n’est pas raison

Les comparatifs de bulles de fin d’année font la part belles aux champagnes commercialisés en grande surface. Par facilité sans doute. A côté de quelques grandes maisons et d’autres vins effervescents, ce sont d’abord les champagnes « marques d’acheteur » qui sont testés. La plupart de ces MA (en petit sur l’étiquette) sont la propriété d’enseignes de la grande distribution. Celles-ci profitent de la notoriété de l’appellation pour capter des clients. Les bouteilles deviennent des produits d’appel, vendus à très faible marge.

Ce que l’on ne vous dit pas, c’est que l’origine de ces vins peut changer en fonction des appels d’offres des distributeurs. D’une année à l’autre, vous boirez donc peut-être un tout autre champagne ! Avec de possibles déceptions à la clé. Le statut MA permet par ailleurs au distributeur de changer d’élaborateur. Si le nom de celui-ci doit figurer sur l’étiquette, le consommateur ne dispose d’aucune information précise sur le terroir, les cépages, l’assemblage ou la qualité des moûts à la base de la production…

Des champagnes qui ne mettent personne d’accord

On ne s’étonnera donc guère de l’appréciation très variable de ces champagnes MA… en fonction des tests et des panels de dégustation !

En décembre 2019, les panels de dégustateurs de Test Achats et d’On n’est pas des pigeons avaient des avis clairement opposés sur le sujet ! Les champagnes proposés par deux enseignes de hard-discount étaient ainsi tantôt bonnets d’âne, tantôt bons élèves, voire « Maître-Achat ».

© RTBF – On n’est pas des pigeons – 12 décembre 2019
© RTBF – On n’est pas des pigeons – 14 décembre 2018

Plutôt cocasse, le champagne honni par le panel 2019 avait été préféré en 2018 par le Professeur Bucella, chroniqueur à la Revue des Vins de France et Directeur de l’école Inter Wine & Dine.

Au nord du pays, le classement des bulles de la sommelière Sepideh Sedaghatnia offre aussi quelques surprises. Au top en 2019, le même champagne dégusté reçoit une note de 2 sur 5 en cette fin 2020 !

Tests champagnes 2019 HLN
© HLN – décembre 2019
Tests champagnes 2020 HLN
© HLN – décembre 2020

Moralité…

Pour bien choisir, privilégiez des champagnes dont l’origine est bien identifiée, comme les champagnes « coup de cœur » de vignerons que nous avons sélectionnés pour vous.

C’est aussi la conclusion du chroniqueur et gastronome Carlo de Pascale à l’issue du comparatif 2020 d’On n’est pas des pigeons : « Pourquoi ne pas aller de temps en temps chez un caviste se faire conseiller un champagne à prix raisonnable, d’un petit producteur, qui vous fera très plaisir. »

Ces bulles sont en effet le reflet de leur terroir, de l’âme et du travail des familles, des femmes et des hommes qui les créent. Elles vous offriront un plaisir de dégustation inaltéré, une qualité régulière et un rapport qualité-prix toujours juste et justifié.

Partager sur